L’achat d’un bien déjà loué ne s’adresse qu’aux investisseurs, ceux qui cherchent à acquérir une résidence principale n’y auront aucun intérêt, vu la longueur de la procédure pour récupérer le logement.
Sommaire
Partager nos secrets
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

Faut-il acheter un bien immobilier déjà loué ?

Investisseur immobilier, vous vous demandez si acheter un bien immobilier déjà loué est un bon plan. Ce type d’investissement locatif présente en effet de nombreux avantages, dont un prix de vente décoté et une rentabilité connue d’avance. 

 

Avant de vous lancer, vous avez néanmoins tout intérêt à vérifier la fiabilité du locataire et les conditions du bail. Vous avez le droit de reprendre le logement, qu’il soit loué vide ou meublé, en respectant des conditions de délai.

 

Quels sont les avantages d’acheter un bien déjà loué ?

 

L’achat d’un bien déjà loué ne s’adresse qu’aux investisseurs, ceux qui cherchent à acquérir une résidence principale n’y auront aucun intérêt, vu la longueur de la procédure pour récupérer le logement.

 

En tant qu’investisseur locatif, vous apprécierez la décote sur le prix de vente, qui augmente nécessairement la rentabilité du placement et la plus-value à la revente. Le fait d’avoir déjà un locataire en place vous permet aussi d’estimer la pertinence de l’investissement et de vous affranchir de la contrainte de trouver le preneur idéal.

 

Acheter un appartement déjà loué, pour bénéficier d’un prix de vente minoré

 

En achetant un bien déjà loué, vous ne pouvez ni l’occuper immédiatement, ni substituer un nouveau locataire à celui déjà en place, ce qui explique la minoration du prix de cession.

 

Le vendeur doit donc appliquer une décote sur le prix de vente, dont le montant dépend de plusieurs facteurs :

 

  • La durée restant à courir du bail : plus la possibilité de reprendre le bien immobilier est lointaine, plus importante est la décote. En moyenne, la baisse de prix est de 5 à 10 % lorsque le bail prend fin dans un an, et atteint 15 à 20 % pour une échéance plus éloignée. 

 

La location vide, qui implique un engagement de location d’au moins 3 ans permet ainsi de bénéficier d’une décote plus importante qu’une location meublée, où l’engagement de location n’est que de 1 an ;

  • L’âge du locataire : certaines catégories de preneurs sont protégées, comme ceux disposant de faibles ressources ou âgés. Dans cette hypothèse, vous ne pouvez pas reprendre le logement à l’échéance du bail, sauf si vous êtes vous-même âgé ou disposez de ressources modestes. D’où une importante décote ;
  • Le montant du loyer : s’il est inférieur à celui du marché, vous perdrez de l’argent jusqu’à pouvoir le réévaluer. Une décote est donc concédée pour en tenir compte ;
  • Le type de location : la location loi 1948, notamment, qui offre des possibilités de reprise du logement très réduites permet de bénéficier d’une remise allant jusqu’à 50 %.

 

Lire aussi : Nos conseils pour réussir votre investissement locatif

 

Acheter une maison louée, pour connaître d’avance sa rentabilité

 

Pour calculer la rentabilité d’un investissement locatif, vous devez prendre en compte le prix d’achat et le loyer auquel est proposé le logement. Lorsque vous achetez un logement libre, vous procédez à une estimation du loyer, mais vous n’êtes jamais certain de trouver preneur au prix que vous avez fixé. De la même manière, vous ne pouvez pas évaluer à l’avance le risque de carence ou de vacance locative.

 

Acheter un bien déjà loué vous permet de connaître le loyer à l’avance, et par rapport au prix d’achat, de calculer la rentabilité effective de votre investissement.

 

Lire aussi : Quel est le bon taux de rendement moyen pour votre investissement ?

 

L’achat d’un logement loué pour augmenter ses chances d’obtenir un prêt immobilier

 

Pour bénéficier de l’effet de levier du crédit, vous préférez bien évidemment acheter le logement au moyen d’un crédit immobilier.

 

L’avantage, avec l’achat d’un bien déjà loué, c’est que vous pouvez prouver à la banque que vous toucherez X euros par mois et que par conséquent, votre investissement est d’ores et déjà sécurisé. Un bon point pour votre dossier d’emprunteur !

 

Acheter un bien immobilier déjà loué pour ne pas chercher de locataire

 

Rédiger et publier une annonce immobilière, organiser des visites, étudier les dossiers des locataires et sélectionner le candidat que vous espérez idéal… Sauf à confier la gestion locative de votre bien à un mandataire, vous devrez faire face à de nombreuses tâches chronophages pour louer votre bien.

 

L’atout de l’achat d’un bien déjà loué, c’est que vous ne perdez pas de temps, et donc d’argent, pour mener à bien cette étape.

 

À quoi faire attention avant l’achat d’un appartement déjà loué ?

 

Sur le papier, la formule est avantageuse. Toutefois, pour vous éviter toute mauvaise surprise, voici une check-list des vérifications à faire avant de vous lancer.

 

Vérifiez le sérieux du locataire en place

 

Un mauvais payeur, et c’est tout l’équilibre économique de votre investissement qui est impacté. Avant de conclure la vente, demandez au propriétaire bailleur actuel non seulement les quittances de loyers, mais également les relevés de compte où figurent le paiement des loyers. Exigez aussi de voir le contrat de travail du locataire et le contrat de caution s’il en existe une.

 

Vous constatez des impayés ou que le locataire est en situation professionnelle précaire ? Mieux vaut chercher un autre bien à acheter (sauf si la décote du bien est substantielle et intégre la prime de risque) !

 

À savoir : la garantie des loyers impayés ne vous couvrira pas si vous n’avez pas procédé aux vérifications nécessaires.

 

Contrôlez les clauses du bail

 

Le contrat de location se poursuit entre le locataire et vous, aux mêmes conditions que celles prévues avec l’ancien propriétaire. Dans l’idéal, il faut que le bail comporte une clause résolutoire, une clause de solidarité en cas de pluralité d’occupants (investissement en colocation, par exemple) ou encore une clause de réévaluation du loyer.

 

Vérifiez l’état général du logement

 

Il est difficile d’évaluer l’état d’un logement comportant des meubles, mais prenez le temps de faire une visite approfondie pour déterminer s’il a besoin de travaux, et le montant de ces derniers. N’hésitez pas à ouvrir et fermer les portes et fenêtres et à déplacer les meubles !

 

Les limites d’un investissement dans un bien déjà loué

 

Travaux et augmentation du loyer : l’investissement dans un bien immobilier occupé présente aussi des inconvénients.

 

Les travaux dans un logement déjà loué

 

Si le logement est loué depuis plusieurs années, il nécessitera sûrement des travaux de rafraîchissement ou des travaux de rénovation pour le remettre au goût du jour. Généralement, les travaux sont entrepris entre deux locations, dès lors comment procéder dans le cadre de l’achat d’un bien déjà occupé ?

 

Légalement, le locataire doit vous laisser accéder au logement pour la réalisation de :

 

  • Travaux d’amélioration de la performance énergétique ;
  • Travaux d’amélioration dans les parties communes ou privatives d’un immeuble ;
  • Travaux permettant de remplir les critères d’un logement décent ;
  • Travaux nécessaires à l’entretien normal et au maintien du logement.

 

À savoir : si les travaux durent plus de 21 jours, vous devez accorder une remise de loyer proportionnelle à leur durée.

 

L’augmentation du loyer dans un logement déjà occupé

 

L’augmentation du loyer est strictement encadrée par la loi, et les règles diffèrent selon si le logement se trouve en zone de tension foncière ou non. Notez que certaines villes comme Paris ou Lille se voient appliquer une réglementation particulière.

 

Concrètement, vous pourrez augmenter le loyer si celui-ci est manifestement sous-évalué, et à condition de respecter des critères de performance énergétique ou de réalisation de travaux et d’estimer le nouveau loyer en comparaison d’avec des biens similaires.

 

Comment récupérer un logement déjà loué ?

 

Tôt au tard, et à l’exception du logement des personnes âgées ou modestes, vous pourrez récupérer le bien immobilier déjà loué. Outre le congé pour vendre, vous pouvez donner congé au locataire pour habiter vous-même le logement ou pour un motif légitime et sérieux.

 

Reprise pour se loger ou loger un proche

 

Ce cas de reprise est ouvert si vous souhaitez faire du logement votre résidence principale, ou y loger un proche, toujours dans le cadre de la résidence principale.

 

Sont considérés comme vos proches :

 

  • Votre époux, votre partenaire de PACS à la date de fin du congé ou le concubin avec qui vous êtes depuis au moins 1 an ;
  • Un descendant (enfant, petit-enfant) ou celui de votre époux, partenaire de PACS ou concubin ;
  • Un ascendant (parent, grand-parent) ou celui de votre époux, partenaire de PACS ou concubin.

 

La date pour récupérer le logement dépend de l’échéance du bail : moins ou plus de 2 ans après l’achat.

 

  • L’échéance du bail intervient moins de 2 ans après l’achat : vous pourrez signifier le congé pour l’échéance du bail, mais ne le congé ne s’appliquera que 2 ans après la signature de la vente ;
  • L’échéance du bail intervient plus de 2 ans après l’achat : vous pourrez récupérer le logement au plus tard à la date d’échéance du bail.

 

Reprise pour un motif légitime et sérieux

 

Autre possibilité : reprendre le logement pour un motif légitime et sérieux, ce qui est le cas lorsque le locataire ne remplit pas une de ses obligations. Le congé est ainsi possible lorsqu’il paie son loyer en retard ou cause des nuisances de voisinage.

 

Dans cette hypothèse, vous pourrez reprendre le logement au plus tard à la date d’échéance du bail.

Secrets recommandés
Peut-on faire du LMNP en SCI ?
Dès lors, la SCI étant une société par défaut à l’IR, il pourrait être aisé de penser qu’il est possible de faire du LMNP en SCI. Malheureusement, cela n’est pas possible en principe.
Faut-il investir dans une SCPI de plus-value ?
En collectant l’épargne des particuliers en émettant des titres (parts sociales), la SCPI de plus-value peut se constituer un patrimoine immobilier selon la stratégie financière retenue par la société de gestion. En tant qu’associés, vous pouvez alors tirer les fruits de cette stratégie orientée sur de l’achat revente immobilier.
Quel capital pour devenir rentier à 50 ans ?
Plus le rendement est élevé, plus le capital nécessaire à vos 50 ans pour devenir rentier sera moindre.

Recevoir une brochure

Quels sont vos objectifs d'investissement ?

Recevoir une brochure

Recevoir une brochure