Produits financiers ou dérivés, immobilier en détention directe ou via une SCPI, fonds en euros ou unités de compte : il existe de nombreuses options pour placer 2 millions d’euros.
Sommaire
Partager nos secrets
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

Comment placer 2 millions d’euros ?

Gain à l’Euromillions, revente de votre société, héritage : vous disposez d’un budget de 2 millions d’euros que vous aimeriez faire fructifier. Si générer des gains est votre objectif premier, vous entendez également limiter leur taxation par le fisc. Voici les conseils des Secrets de l’Immo pour bien placer 2 millions d’euros.

 

Quelle stratégie pour placer 2 millions d’euros ?

 

Produits financiers ou dérivés, immobilier en détention directe ou via une SCPI, fonds en euros ou unités de compte : il existe de nombreuses options pour placer 2 millions d’euros. Avant de vous lancer, vous devez prendre le temps de réfléchir à votre stratégie d’investissement. Selon votre projet, son horizon, mais également votre appétence ou votre aversion au risque, vous vous orienterez vers tel ou tel support d’investissement.

 

De la même manière, la fiscalité doit faire l’objet d’une réflexion aboutie. Réaliser des gains et plus-values grâce à vos 2 millions placés vous exposent à une imposition qui peut s’avérer rapidement très lourde. Il convient donc d’explorer toutes les pistes pour la limiter.

 

Pour bien combiner ces deux objectifs, une solution doit être privilégiée : la diversification des placements sur différents supports financiers et immobiliers.

 

Lire aussi : Les meilleurs investissements les plus rentables en 2021

 

La définition du profil d’investisseur

 

Notre comportement n’est pas égal face au risque. Certains investisseurs acceptent d’en prendre beaucoup dans l’optique de maximiser leur rendement. D’autres se montrent plus réticents à investir les économies d’une vie sur des supports dont le capital n’est pas garanti. La détermination de votre profil d’investisseur va donc se faire sur cette appétence ou aversion au risque.

 

Idem, la prise en compte de vos projets et de leurs horizons est essentielle pour adapter votre stratégie. Vous souhaitez dégager des revenus pour financer l’acquisition d’une voiture de luxe ou un tour du monde ? Vous vous positionnez ainsi sur un investissement à court terme. Vous devez donc choisir des supports d’investissement qui demeurent liquides. En outre, les pertes éventuelles auront peu de temps de se lisser, alors ici, autant privilégier un investissement relativement sûr mais performant, comme le crowdfunding immobilier.

 

À l’inverse, vous souhaitez investir pour obtenir des revenus supplémentaires à la retraite ? Avec un horizon de placement à long terme, vous pouvez choisir des actifs plus risqués, mais avec un potentiel de rendement meilleur.

 

Enfin, il se peut que vous souhaitiez anticiper votre succession. Là aussi, vous raisonnez sur le long terme, mais avec un objectif patrimonial supplémentaire. Cette question étant complexe, nous allons, dans notre propos, nous concentrer sur la question comment placer 2 millions d’euros pour maximiser le rendement.

 

La question de la fiscalité

 

Pour limiter la taxation des gains issus du placement des 2 millions d’euros, il convient de se livrer à l’optimisation fiscale. Bien entendu, légale. Diverses solutions existent pour tenter de contenir les frottements fiscaux liés à des placements rémunérateurs.

 

Optimisation fiscale des gains et plus-values de produits financiers

 

Pour certains produits financiers, dont l’assurance vie et le PEA, la loi prévoit une exonération d’imposition en contrepartie d’une durée de détention du contrat, et moyennant un plafond. En limitant vos encours sur ces produits à concurrence des plafonds, vous vous assurez une franchise d’impôt (hors prélèvements sociaux).

 

Optimisation fiscale en immobilier

 

Investir 2 millions d’euros dans l’immobilier tout en optimisant sa fiscalité, c’est aussi possible grâce à aux réductions d’impôt offertes par les dispositifs de défiscalisation. La loi Denormandie, la loi Pinel ancien, la loi Malraux ou la loi Monuments Historiques permettent ainsi de se constituer un patrimoine immobilier à un coût allégé. Pensez aussi au régime du réel, pour déduire des charges de vos revenus fonciers et potentiellement, générer un déficit foncier.

 

L’impôt sur la fortune immobilière (IFI) est forcément au cœur de vos préoccupations si vous souhaitez placer 2 millions d’euros dans l’immobilier. Là aussi des solutions existent, comme l’acquisition à crédit pour bénéficier de la déduction des intérêts d’emprunt ou la professionnalisation du patrimoine. Considérés comme professionnels, les biens acquis par le biais d’une société (SAS immobilière, SCI à l’IR ou à l’IS) ou exploités sous le statut de loueur en meublé professionnel échappent ainsi à l’IFI.

 

Enfin, si vous poursuivez un objectif de rendement, mais également de transmission, pensez au démembrement des actifs financiers et immobiliers !

 

Lire aussi : Comment investir dans l’immobilier en nue-propriété pour réduire l’IFI ?

 

La diversification des placements

 

Pour investir 1 000 euros, investir 500 000 euros ou placer 2 millions d’euros, la règle est la même : il ne faut pas mettre tous ses œufs dans le même panier. Diversifier les supports de placement est un prérequis nécessaire pour concilier rendement, sécurisation des fonds et optimisation fiscale.

 

Le constat est simple : les pertes que vous accusez éventuellement se lissent d’une part dans le temps et d’autre part avec les gains que vous réalisez sur d’autres supports. Pour assurer le rendement de vos 2 millions d’euros, vous devez ainsi panacher vos avoirs sur deux classes d’actifs : le financier et l’immobilier, mais également sur plusieurs supports dans chacune de ces classes. Ce n’est qu’ainsi que vous vous garantissez la résilience de votre portefeuille d’actifs !

 

Comment placer 2 millions d’euros dans des actifs financiers ?

 

Assurance vie, plan épargne en actions, private equity : vous connaissez sans doute déjà ces solutions de placement. Nous vous proposons quelques conseils pour bien diversifier votre apport sur ces produits. Nous laissons de côté le plan épargne retraite (PER), qui procure un capital ou des rentes à un horizon trop lointain, ainsi que le compte-titres, qui ne propose aucune condition fiscale avantageuse.

 

Placer 3 millions d’euros dans une assurance vie

 

Sécuriser son capital, obtenir un rendement de 1.5 à 8 % et clause bénéficiaire : l’assurance vie demeure encore aujourd’hui l’un des placements préférés des Français. Toutefois, pour dégager de la performance de votre contrat, vous devez choisir un contrat multisupport comportant des fonds en euros et des unités de compte.

 

Structurellement, les fonds en euros offrent un rendement de plus en plus faible. Ils présentent toutefois un avantage notable : le capital est garanti par l’assureur. C’est ainsi qu’ils peuvent accueillir votre épargne de précaution, c’est-à-dire les sommes que vous jugez nécessaires pour faire face aux dépenses imprévues. De cette manière, vous ne serez pas contraint de liquider vos investissements de long terme pour récupérer des fonds.

 

Classées selon une échelle rendement/risque allant de 1 à 7, les unités de compte présentent un potentiel de rendement bien supérieur à celui des fonds en euros. En contrepartie, l’assureur ne s’engage pas sur la valeur des UC, mais sur leur nombre. Le risque de perte en capital étant réel, il convient de concevoir l’investissement sur du moyen ou long terme et de diversifier les UC. Vous pouvez ainsi investir dans des actions d’entreprise, des parts de SCPI, des trackers et ETF et par exemple, choisir des secteurs d’activité et géographiques différents pour les actions d’entreprise.

 

À savoir : le capital investi dans une assurance vie n’est pas soumis à imposition, ce sont les gains qu’il vous procure qui sont taxés. Le montant de l’impôt dépend de la durée de détention du contrat (plus ou moins de 8 ans) et du montant de l’encours (inférieur ou supérieur à 152 500 euros). Votre âge au moment des versements (moins ou plus de 70 ans) a également une influence sur le montant de l’abattement et ses modalités d’application (152 500 euros par bénéficiaire ou 30 500 euros pour tous les bénéficiaires).

 

Placer 2 millions d’euros dans un PEA

 

En nous demandant où placer 2 millions d’euros, une autre possibilité doit être envisagée : le PEA. Il offre en effet un avantage indicatif : un investissement en franchise d’impôt dès lors que vous conservez le contrat pendant au moins 5 ans. Vous resterez en revanche redevable des prélèvements sociaux de 17.2 %.

 

Concrètement, les fonds versés peuvent être investis dans des actions d’entreprises françaises européennes, des parts de SICAV, d’OPCVM… Fixé à 150 000 euros pour un contribuable, le plafond de versement est porté à 225 000 euros pour les investissements en PEA PME-ETI (450 000 euros).

 

Placer 2 millions d’euros dans un private equity

 

Vous le connaissez peut-être mieux sous les termes capital-risque ou capital-investissement. L’objectif ici est de miser sur le développement de certaines entreprises non cotées, souvent des start-ups, pour dégager une plus-value à la revente ou lors de leur introduction en Bourse. Pour investir dans ce type d’entreprises, vous pouvez passer par un FCPR, un FIP ou un FCPI.

 

Comment placer 2 millions d’euros dans l’immobilier ?

 

Outre les unités de compte investies en SCPI, vous avez tout intérêt à placer 2 millions d’euros dans l’immobilier locatif, pour vous assurer un bon rendement. Cette option vous rebute du fait des nombreuses tâches chronophages qu’elle implique ? Nous avons deux solutions à vous proposer : l’investissement locatif clé en main et le Club Deal Immobilier.

 

Placer 2 millions d’euros en investissement locatif clé en main

 

Avec un investissement locatif clé en main, vous vous appuyez sur une équipe d’experts, qui vous aidera notamment à :

 

 

Notre offre Envol, par exemple, vous offre un rendement compris entre 4.5 et 7 %, en vous affranchissant des contraintes de la gestion locative.

 

Placer 3 millions d’euros dans un Club Deal Immobilier

 

En acquérant des parts d’une société de Club Deal Immobilier, vous vous inscrivez sur un projet d’achat-revente qui peut vous rapporter 50 % sur 5 ans.

 

Secrets recommandés
Peut-on faire du LMNP en SCI ?
Dès lors, la SCI étant une société par défaut à l’IR, il pourrait être aisé de penser qu’il est possible de faire du LMNP en SCI. Malheureusement, cela n’est pas possible en principe.
Faut-il investir dans une SCPI de plus-value ?
En collectant l’épargne des particuliers en émettant des titres (parts sociales), la SCPI de plus-value peut se constituer un patrimoine immobilier selon la stratégie financière retenue par la société de gestion. En tant qu’associés, vous pouvez alors tirer les fruits de cette stratégie orientée sur de l’achat revente immobilier.
Quel capital pour devenir rentier à 50 ans ?
Plus le rendement est élevé, plus le capital nécessaire à vos 50 ans pour devenir rentier sera moindre.

Recevoir une brochure

Quels sont vos objectifs d'investissement ?

Recevoir une brochure

Recevoir une brochure